Portraits des proches de Schopenhauer

 

Heinrich F. Schopenhauer

Heinrich Floris Schopenhauer, père d'Arthur. Il voulait que son fils devienne commerçant afin de reprendre les rênes de l'entreprise familliale

Johanna Schopenhauer

Johanna Schopenhauer, mère d'Arthur. Après la mort de son mari, elle organise des soirées mondaines à Weimer et devient un auteur à succès

Adèle Schopenhauer

Adèle Schopenhauer, la soeur du philosophe. Ravagée par la solitude, elle déclara n'avoir "aucun plaisir à vivre."

Johanna et Adèle

Johanna et Adèle, par Caroline Bardua (1806). Les deux femmes ont vécu ensemble jusqu'à la mort de Johanna.

Caroline Jagemann

Caroline Jagemann, actrice de théatre et amante du duc Charles Auguste. Arthur tomba amoureux de la jeune femme et lui dédia un poème. 

Caroline Medon

Caroline Medon (1802-1882). Actrice berlinoise avec qui Arthur eut pendant dix ans une liaison secrète.

Johann Wolfgang Goethe

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832). A la suite de ses échanges avec Goethe, Schopenhauer publie en 1816 son traité De la vision et des couleurs.

Emmanuel Kant

Emmanuel Kant (1724-1804). Schopenhauer dira de Kant qu'il «  est peut-être l’esprit le plus original que la nature ait jamais produit. » (Parerga et paralipomena)

Julius Frauenstädt

Julius Frauenstädt. (1813-1879). Disciple zélé de Schopenhauer qui a joué un rôle impotant dans la diffusion de la philosophie du maître.

Richard Wagner

Richard Wagner (1813-1883), que Schopenhauer n'a jamais voulu rencontrer, lui dédicace l'Anneau du Nibelung